TOP team player

EXÉCUTANT
ASSIDU

TOP TEAM PLAYER

Effectue efficacement le travail mais doit être supervisé et a parfois besoin d'aide
pour résoudre des problèmes.

Avoir de vrais équipiers

L’idée d’avoir un vrai équipier ou un « top team player » semble être vraiment la situation rêvée. Imaginez quelqu'un vous dire : « J'ai les meilleurs joueurs dans mon équipe ! » Cela ne retient-il pas votre attention ? N’avez-vous pas l’impression que cette personne a dans son équipe les meilleurs éléments de la place ? Eh bien, s’il est confortable d'avoir des « top team players » dans votre équipe, sachez que cela comporte un élément caché auquel vous devez être attentif.


Comment les « top team players » gèrent-ils les problèmes ?

Il est important de regarder leur réelle aptitude à résoudre des problèmes, comparée à leur faculté à éventuellement déléguer. Terminent-ils ce qu'ils sont censés faire, le font-ils bien et restent-ils loyaux et dévoués lorsqu'un problème apparaît ? Sont-ils à l'aise uniquement lorsqu'ils sont sous une certaine supervision ?


Et vous, entrepreneur, avez-vous géré ces collaborateurs pour qu’ils soient en mesure de faire tourner l’entreprise en votre absence ? Ou avez-vous limité leurs responsabilités aux seuls moments où tout se passe bien ?


J'ai remarqué que de nombreux dirigeants adoptent dans leurs entreprises une culture où tous les problèmes, petits ou grands, doivent attendre leur décision. Cette approche vient généralement d'une époque révolue où l'entreprise était toute petite et où son propriétaire n'avait pas d'équipe. Ce mode de fonctionnement ne devrait pas perdurer une fois qu'une équipe avec des collaborateurs de haut niveau a été mise en place.


Un dirigeant qui continue à être le seul à gérer tous les problèmes, sera toujours indispensable dans son entreprise. Les excuses courantes pour justifier leur refus de déléguer sont : « Mon business, c’est mon bébé ! », « Ils ne peuvent pas se passer de moi ! », « Chaque fois que je suis absent, des problèmes apparaissent. »


Pour sortir de cette situation, le dirigeant doit se rendre compte que même si l'entreprise est son bébé, ce bébé doit grandir et doit être capable de vivre et de réussir par lui-même. Maintenir un attachement et un contrôle malsains conduit facilement à devoir laisser derrière lui une entreprise orpheline incapable de survivre seule.


Avez-vous déjà vécu une situation où avez-vous déjà travaillé avec une équipe de « top team players » ? Comment avez-vous réussi à la faire passer au niveau supérieur ?